2 vues

La ville côtière de Rikuzentakata a été littéralement rayée de la carte le 11 mars 2011 par le tsunami. Le maire, qui a perdu sa femme et doit élever seul ses deux fils, est devenu un modèle de courage et se bat pour reconstruire une communauté ravagée par la catastrophe.

Publicité

Contenus sponsorisés