23 vues

L'Italie s'est réveillée lundi avec la crainte d'une nouvelle tempête financière après l'annonce coup sur coup du retour de Silvio Berlusconi et de la démission de Mario Monti, très apprécié des marchés et de ses partenaires européens.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés