Elle s'appelle Kseniya Moustafaeva. Pour elle, 2016 sera l'année d'un événement : les Jeux olympiques de Rio. Deux journées, l'aboutissement de 15 ans de travail, la réalisation d'un rêve d'enfant. Elle s'y prépare en solitaire. Elle devrait être la seule représentante française en gymnastique rythmique. À 20 ans tout juste, Kseniya pense déjà à sa vie d'après. Elle compte bien aussi valider sa première année d'école de journalisme. En attendant, elle répète inlassablement les mêmes gestes pour dans sept mois et 20 jours atteindre la perfection.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés