4 vues

Près de l’Antarctique, sur l’île australe de Marion, située à 1 770 km au sud de Port-Elizabeth, en Afrique du Sud, des otaries à fourrure ont été prises en flagrant délit en train de violer des manchots royaux. Ces agressions sexuelles ont d’ailleurs pu être filmées par une équipe de chercheurs et mis en ligne dans un rapport détaillé dans le journal scientifique Polar Biology. Les scientifiques qui surveillent régulièrement l’île n’ont, à ce jour, aucune explication pour justifier ces actes. En 2006, des comportements similaires ont été constatés. À cette époque, on privilégiait la thèse d’un acte isolé d’une otarie frustrée et sexuellement inexpérimenté. Mais ce n’est désormais plus un cas isolé avec

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.