Malgré l'interdiction des autorités, près de 300 personnes ont manifesté dans le calme ce dimanche pour protester contre les violences commises envers les pompiers à Ajaccio, dans le quartier sensible des Jardins de l'Empereur la nuit de Noël. Les habitants de la cité se sentent stigmatisés et l'enquête avance progressivement sur les auteurs des incidents.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés