En novembre prochain, l'astronaute français Thomas Pesquet partira pour six mois dans la Station spatiale internationale, soit un total de 580 repas. À sa demande, le chef cuisinier au Mandarin Oriental Thierry Marx lui a concocté des plats respectant les les contraintes de l'apesanteur... et de la Nasa. Halte aux sauces légères et aux miettes, alors que pour éviter tout risque de contamination, les mets sont stérilisés.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés