5 vues

Hier tout le monde est monté au créneau. "L'Espagne est solide", 'L'Espagne n'est pas la Grèce"... Les déclarations se sont multipliées dans tous les pays européens pour rassurer les marchés après les attaques violentes sur la dette espagnole. Les taux espagnols se sont un peu détendus et la baisse des indices boursiers a été stoppée. Pour l'instant.

Publicité

Contenus sponsorisés