Vidéo associée: 

Publié le 22/03/2018

Facebook : les utilisateurs se rebiffent

Corps: 

Depuis les révélations sur l'utilisation illégale des données personnelles de millions d'abonnés Facebook, le réseau a nettement moins la cote. Une campagne de désinscription a même été lancée sous le hashtag #DeleteFacebook.

Dans un café de Berlin, des jeunes livrent leur sentiment. Certains envisagent sérieusement de fermer leurs comptes.

"Evidemment que je suis inquiet de ce que fait Facebook avec mes données, confie Jacopo, un Italien. Et ce que la presse a révélé rend cette inquiétude encore plus forte. En même temps, je ne suis pas surpris d'apprendre que de telles choses se produisent quand on fournit tellement d'informations personnelles - des informations de valeur - à une entreprise faite pour engranger des profits."

"Personnellement, je n'utilise presque plus Facebook parce que je suis active sur d'autres réseaux sociaux, explique Lea . A cause de tous les scandales précédents qui ont éclaboussé Facebook, je suis devenue méfiante."

Pour autant, le profilage et l'exploitation des données ne sont pas l'apanage du groupe californien.

"Même en se trouvant ici dans ce café, en utilisant les points d'accès, le wifi, nos données sont enregistrées et elles peuvent être commercialisées", commente Thomas.

Plus encore que les désabonnements, ce sont les plaintes collectives qui risquent de coûter cher à Facebook. Aux Etats-Unis, des cabinets d'avocats s'attèlent à la tâche. En France, la Quadrature du Net compte aussi intenter une action de groupe.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet