Vous avez vu que tous les manifestants, tous les gilets jaunes enfoncent les portes d'un ministère et pillent les magasins ? Je n'ai pas vu ça. Je distingue les gilets jaunes des quelques pillards de magasins. Il y en a eu très peu. [...] Je ne pinaille pas, c'est important. Il y en a eu très peu, y compris samedi dernier. Parfois ça arrive en marge des manifestations. Certains utilisent les manifestations et pillent les magasins. C'est assez éclairant. Là, vous aurez remarqué, il n'y a pas eu de magasins cassés, donc je dis juste, attention aux termes. Aujourd'hui, on voit bien qu'on dramatise tout. Par exemple, on a un Premier ministre qui utilise le mot casseur et qui dans le mot casseur met beaucoup de choses à la fois. [...] Vous voyez bien qu'il y a un espèce de dramatisation, de surenchère, de réponse toujours sécuritaires, alors que contrairement à ce que vous avez dit au départ, le problème, c'est que les réponses politiques apportées le 10 décembre, manifestement, ne satisfont ni les gilets jaunes ni les Français qui majoritairement continuent à les appuyer. C'est bien le problème qui est apparu hier, c'est que pour la première fois depuis le 6 décembre, le Premier ministre intervenait. Et les seuls commentaires et les seules réponses, qu'il donne c'est de la surenchère sécuritaire. Ce n'est pas comme ça qu'on va régler la question.

Contenus sponsorisés