69 vues

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a défendu vendredi sur RTL les gendarmes qui enquêtent sur la tuerie de Haute-Savoie, jugeant qu'ils n'avaient commis "aucune faute" en ne remarquant pas pendant huit heures une fillette de 4 ans vivante, au milieu des morts.

Publicité

Contenus sponsorisés