0 vues

Après 6 séances consécutives de baisse, Wall Street a clôturé en vive hausse vendredi, porté par les comptes supérieurs aux attentes des banques américaines Wells Fargo et surtout JP Morgan. Pour mémoire, JP Morgan avait accusé une perte de trading de 4,4 milliards de dollars durant son second trimestre. La banque parvenue tout de même à dégager sur la période un bénéfice net à 9,9 milliards de dollars soit 2,41 dollars par titre, pour 49,6 milliards de dollars de revenus.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.