3 vues

Des soldats bissau-guinéens quadrillaient vendredi matin la capitale, postés en particulier devant des bâtiments officiels, au lendemain d'une tentative de coup d'Etat militaire à l'issue toujours incertaine, a constaté un journaliste de l'AFP.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés