6 vues

Finis les steaks, place aux grillons, vers et autres charançons pour "nourrir les grandes mégalopoles, de Tokyo à Los Angeles en passant par Paris". Ainsi va le rêve un peu fou d'un responsable de l'ONU, qui soutient au Laos un projet d'élevage d'insectes à des fins alimentaires.

Publicité

Contenus sponsorisés