1 vues

Le chef de l'Etat grec, Carolos Papoulias, a abattu lundi soir une dernière carte pour tenter d'éviter au pays de nouvelles élections et de rassurer la zone euro, en proposant un gouvernement de personnalités et une nouvelle réunion des dirigeants de partis mardi.

Publicité

Contenus sponsorisés