15 vues

Après son ancien Pdg et son ex-numéro 2, France Télécom en tant que personne morale risque une mise en examen vendredi pour dans l'enquête sur la vague de suicides chez l'opérateur.

Publicité
Contenus sponsorisés