31 vues

Faute de témoignage ou de véritable suspect, les enquêteurs argentins fondaient mercredi leurs espoirs sur les extraits d'ADN récoltés sur les lieux du crime pour identifier le ou les assassins des touristes françaises retrouvées mortes dans le nord du pays.

Publicité

Contenus sponsorisés