0 vues

Nicolas Maduro se souvient qu'il n'a pu prononcer un mot des heures durant quand Hugo Chavez lui a annoncé qu'il devrait diriger le Venezuela si sa santé ne lui permettait plus de le faire. Aujourd'hui, le chef de l'Etat par intérim assure être "préparé" et garantit que "la révolution est unie", à quinze jours de la présidentielle.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés