4 vues

Le gouvernement a donné son feu vert lundi à la reprise partielle des activités de transformation de l'entreprise Spanghero, au coeur du scandale de la viande de cheval faussement estampillée "boeuf", après les premiers résultats de l'enquête sanitaire conduite depuis vendredi.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés