2 vues

Varsovie a lancé vendredi la grande fête de l'Euro-2012 avec le match d'ouverture du tournoi, Pologne-Grèce, achevé sur un nul amer (1-1) pour le pays hôte, alors que l'image des festivités a été aussi ternie par des cris racistes visant des joueurs des Pays-Bas à Cracovie.

Publicité

Contenus sponsorisés