7 vues

François Hollande est resté ferme vendredi dans son refus de toute réparation matérielle de l'esclavage, au moment où le Conseil représentatif des associations noires (Cran) attaquait en justice la Caisse des dépôts (CDC), lui reprochant d'avoir profité de la traite négrière.

Publicité

Contenus sponsorisés