9 vues

"Si le rap est une façon d'exprimer sa misère, alors nous les Afghans avons beaucoup à dire", assure Soosan Firooz, première rappeuse d'Afghanistan qui déboulonne les codes d'une société conservatrice minée par trois décennies de guerre.

Publicité
Contenus sponsorisés