636 vues

Les juges égyptiens ont pris samedi la tête du mouvement de contestation contre l'élargissement des pouvoirs du président Mohamed Morsi, la plus haute autorité judiciaire dénonçant une "attaque sans précédent" et les magistrats d'Alexandrie annonçant une grève illimitée.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés