16 vues

La commission constituante égyptienne, dominée par les islamistes, a entamé jeudi le vote d'un projet de Loi fondamentale, en maintenant la référence aux "principes" de la charia comme "principale source de la législation", qui y figurait déjà sous Hosni Moubarak.

Publicité

Contenus sponsorisés