4 vues

A huit jours du second tour, Nicolas fait feu de tout bois pour tenter de coiffer sur le fil François , grand favori de la présidentielle, en mettant au centre de la campagne des thèmes chers au coeur des électeurs du Front national, arbitres du scrutin.

Publicité

Contenus sponsorisés