69 vues

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, par le Congrès américain, a prononcé mardi un discours sans concessions pour le processus de paix, même s'il a promis que son pays saurait se montrer "généreux" pour les frontières d'un futur Etat palestinien.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés