4 vues

L'ADN de Dominique Strauss-Kahn a été retrouvé sur les vêtements de la femme de chambre qui l'accuse de crimes sexuels à New York, ont affirmé lundi plusieurs chaînes de télévision américaines et française.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés