58 vues

Des inconnus ont attaqué samedi à Abidjan le siège du parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), faisant trois blessés légers et provoquant un nouvel accès de tension alors que l'armée est depuis deux semaines la cible de commandos.

Publicité

Contenus sponsorisés