13 vues

Le camp de Laurent Gbagbo a appelé samedi à la réconciliation, moins d'une semaine après la chute de l'ex-président ivoirien, tandis que son rival victorieux, le nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara, a fait libérer près de 7O personnes retenues depuis lors à son quartier général.

Publicité

Contenus sponsorisés