80 vues

Cinq personnes, dont un candidat du parti présidentiel, ont été tuées depuis le début le 3 décembre de la campagne pour les législatives en Côte d'Ivoire, un scrutin capital pour permettre au pays de tourner la page d'une crise post-électorale ayant fait 3.000 morts.

Publicité
Contenus sponsorisés