0 vues

Tel un cartographe, Victor Kossakovski a tracé les points antipodaux des surfaces émergées du globe terrestre et s'est placé, contemplatif, devant le spectacle du monde. D'un pôle à l'autre, via ce voyage au centre de la terre, les contours d'une civilisation se dessinent, renversante de paradoxes et cependant unifiée par le regard du cinéaste.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.