1 vues

Chypre a sauvé sa place dans la zone euro, qui ne sort pas indemne d'une semaine de fortes tensions, mais au prix d'un visant ses deux premières banques ainsi que leurs plus gros déposants souvent russes et lourd d'incertitudes pour son avenir économique.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés