1 vues

Le procès de quatre responsables policiers chinois accusés d'avoir aidé l'épouse de l'ex-dirigeant chinois Bo Xilai, , laquelle n'a pas contesté jeudi le meurtre d'un Britannique qui lui est imputé, s'est ouvert vendredi devant le même tribunal.

Publicité

Contenus sponsorisés