9 vues

Le président centrafricain François Bozizé a clairement affirmé mardi qu'il ne négociera pas son départ, réclamé par la rébellion dont une délégation se trouve à Libreville pour des pourparlers avec le pouvoir et l'opposition, sous l'égide des pays d'Afrique centrale.

Publicité
Contenus sponsorisés