0 vues

Les difficiles pourparlers centrafricains de Libreville semblaient se débloquer jeudi soir avec l'annonce par la rébellion du Séléka de son accord pour un cessez-le feu provisoire d'une semaine avec le régime du président François Bozizé dont elle n'exige plus le départ.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.