2 vues

Les rebelles centrafricains, en position de force, ont demandé dimanche le départ du président François Bozizé et n'excluent plus d'entrer dans Bangui sous tension, où Paris a envoyé de nouveaux renforts.

Publicité

Contenus sponsorisés