82 vues

L'avocat d'Anders , qui a reconnu être l'auteur du carnage en Norvège, a déclaré mardi que son client semblait être "dément", relevant qu'il ne pourrait pas être condamné à une peine de prison si les psychiatres concluaient à une maladie mentale.

Publicité

Contenus sponsorisés