2 vues

Le suspect des deux attaques qui ont ensanglanté la Norvège vendredi, Anders Behring Breivik, proche de l'extrême droite, a reconnu les faits selon la police et affirmé avoir agi seul dans un geste planifié de longue date.

Publicité

Contenus sponsorisés