637 vues

Avec "The immigrant", présenté vendredi à Cannes, le réalisateur américain James Gray reste dans un genre qu'il affectionne, le mélodrame, pour évoquer ses propres origines et placer au centre de l'histoire une femme, personnage lumineux interprété avec puissance par Marion Cotillard.

Publicité
Contenus sponsorisés