74 vues

Requiem attachant pour un enfant défunt et ode symphonique à la vie sur Terre, "L'Arbre de Vie", lundi en compétition à Cannes, mêle destin familial et genèse de l'univers: dernier pari déroutant d'un cinéaste rare, Terrence Malick.

Publicité
Contenus sponsorisés