0 vues

L'édition 2011 du Festival de Cannes restera comme un bon cinématographique marqué par les provocations de Lars Von Trier et l'irruption de l'affaire DSK, qui a réussi à sortir les festivaliers de leur bulle étanche.Allez sur Medisite pour retrouver l'article complet.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.