0 vues

A Campinas, une ville universitaire de l'Etat de Sao Paulo, la vague de meurtres a commencé dimanche soir et s'est poursuivie jusqu'à lundi.

Contenus sponsorisés