0 vues

La diplomate en chef de l'Union européenne a espéré samedi après une rencontre avec l'opposante Aung San Suu Kyi à Rangoun que le processus de réformes en cours en Birmanie serait "irréversible", quelques jours après la suspension de presque toutes les sanctions européennes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés