1 vues

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé lundi à mettre fin immédiatement aux violences religieuses qui se poursuivaient entre bouddhistes et musulmans dans l'ouest de la Birmanie en dépit de l'état d'urgence décrété par le pouvoir, poussant les Nations unies à évacuer leur personnel d'une région où l'atmosphère était désormais irrespirable.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés