9 vues

Le roi de Bahreïn Hamad Ben Issa Al-Khalifa s'est félicité de la tenue dimanche du de Formule 1, malgré les troubles qui secouent le pays, l'opposition chiite dénonçant la mort d'un homme sur le lieu d'une manifestation "sauvagement" réprimée.

Publicité
Contenus sponsorisés