Après une courte embellie en juin, les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 4,3% en juillet. Les explications de François Roudier, membre du comité des constructeurs français d'automobiles.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés