Vidéo associée: 

Publié le 23/03/2018

Une nouvelle énergie pour le secteur européen des batteries

Corps: 

Dans cette édition de Business Planet, nous sommes à Dresde en Allemagne pour évoquer l'un des grands défis de notre époque : comment donner de l'énergie aux technologies vertes ? Les batteries sont essentielles pour le relever.

Pour mieux comprendre les enjeux, notre reporter Paul Hackett a interrogé Andrea Balducci , professeur d'électrochimie à l'Université d'Iéna.

Paul Hackett :

"On s'empresse aujourd'hui de développer un modèle de batterie qui changera la donne. Où en est-on ?"

Andrea Balducci :

"On n'est pas loin d'y arriver, mais probablement, on n'aura pas un seul modèle, mais beaucoup plus parce qu'il faut couvrir de plus en plus de besoins. Les batteries sont les outils tout trouvés. Mais pour la forte puissance, il nous en faut d'autres comme les supercondensateurs."

250 milliards d'euros par an d'ici 2025

Le marché européen des batteries pourrait atteindre 250 milliards d'euros par an d'ici 2025 . Et une entreprise en particulier, l'un des leaders mondiaux sur ce marché, compte bien avoir sa part du gâteau. Nous nous rendons sur le site qu'elle vient d'ouvrir dans la Saxe grâce à un financement européen . Elle y conçoit des condensateurs haute capacité permettant de recharger sa voiture électrique ou son smartphone en quelques minutes, voire quelques secondes.

"Si on se place dans cinq ou dix ans, il faut imaginer que les condensateurs haute capacité seront utilisés comme unité de chargement rapide à bord des véhicules, précise Taavi Madiberk, PDG de Skeleton Technologies . Et quand vous irez recharger votre voiture à une borne, il ne vous faudra que quelques secondes pour le faire et ainsi, pouvoir rentrer chez vous ou aller au travail," assure-t-il.

Des aides existent pour les entreprises européennes de ce secteur. La Commission a par exemple, lancé un Prix doté de dix millions d'euros pour soutenir le développement d'une nouvelle batterie pour les véhicules électriques rechargeable en un éclair.

"Cela représente une grande partie de la solution : on peut recharger en deux ou trois secondes et on a une durée de vie quasiment illimitée," précise Taavi Madiberk avant d'ajouter : "Cela ne résoudra pas tous nos problèmes, mais c'est une étape importante dans la lutte contre le changement climatique."

Générateur d'emplois et d'activité

Pour aller plus loin sur le sujet, reprenons notre discussion avec Andrea Balducci, professeur à l'Université d'Iéna.

Paul Hackett :

"De manière pratique, comment ces technologies vont-elles changer nos vies ?"

Andrea Balducci :

"Je crois qu'elles ont déjà changé nos vies. Il y a un tas de batteries et de supercondensateurs dans de nombreux appareils qui sortent aujourd'hui. Et il y en aura de plus en plus parce que de nouvelles voitures électriques vont arriver dans nos rues et c'est une tendance qui sera de plus en plus forte dans l'avenir."

Paul Hackett :

"L'intérêt n'est pas seulement environnemental, il est aussi économique..."

Andrea Balducci :

"Absolument. Toutes ces applications nécessitent de nouveaux appareils qui eux-mêmes nécessitent de nouvelles technologies. Ce qui générera de nouveaux emplois et de nouvelles activités. Ce secteur sera clairement l'un des plus importants à l'avenir."

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet