Pour la première fois en 15 ans, le constructeur allemand Volkswagen a affiché une perte au troisième trimestre, plus d'1,5 milliard d'euros. Ce brutal décrochage s'explique par le provisionnement effectué pour faire face au scandale des moteurs truqués.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés