En Europe, la pollution de l'air continue de se faire sentir sur les routes. Or son impact serait plus important qu'on l'imagine. Selon une récente étude sino-américaine, elle endommagerait jusqu'à notre intelligence. Pour ce chercheur belge, beaucoup plus pourrait être fait pour réduire cette pollution.

"Le plus souvent, les gouvernements aident les industries automobiles. Maintenant, nous avons découvert, à travers le scandale du Dieselgate, comment cette industrie nous a tout simplement menti pendant des années. Et on continue de nous mentir! " s'exclame Nicola da Schio, chercheur en développement urbain à la VUB. "Je pense que l'industrie automobile fait partie des acteurs majeurs qui nous empêchent de résoudre le problème."

En mai dernier, la Commission européenne a proposé des mesures pour améliorer les standards de qualité de l'air, notamment pour réduire les émissions sur certaines sources de pollutions clefs, de la pollution des voitures et des bateaux à l'énergie et l'industrie. Elle a aussi pris des mesures juridiques contre sept Etats membres, dont la France, l'Allemagne, la Hongrie ou encore le Luxembourg pour non respect des limites de qualité de l'Air et pour avoir négliger les règles européennes d'homologation des véhicules.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés