L'industrie automobile a beau afficher une forme resplendissante, elle se retrouve au salon de Genève assaillie par les doutes, de la crise du diesel aux menaces de taxes brandies par Donald Trump.

Sur le marché des voitures de luxe, les constructeurs allemands font la course largement en tête, mais leur prestige pourrait bientôt ne plus suffire face à des concurrents de plus en plus nombreux qui misent sur l'électrique pour s'imposer. De nombreux modèles ont été présentés aux professionnels du secteur ce mardi avant ouverture au public jeudi.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés