Carlos Ghosn a gagné l'an dernier 7,251 millions d'euros en tant que PDG de Renault. Une rémunération jugée indécente par bon nombre de citoyens et politiques. Selon l'économiste Jean-Charles Simon, il faut prendre en compte trois composantes : le salaire fixe, les performances de l'entreprise, et une attribution d'actions.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés